Odyssée (un peu trop) anthroprenante

Ceux qui nous servent de lecteurs auront été piqués des mirettes tout de go: arborant son plus bô pelage hivernal, c’est un canard affublé d’un blazer en velours côtelé, qu’on retrouve sapé comme jamais, sous un ciel rouge écarlate, las, la chetron blafarde, au regard gris, que nous devrions servir on the rox.

Ayant « eu du dur » comme on dit dans le Pays du Bouchenois, et afin de se farcir vous émois de nouveaux papelards, une chopine de Jupiler aidant, torchés sur la nappe en papier d’une bonne vieille brasserie insalubre des familles, canardée de la note de 4 rhumsteaks via l’appli Bison Bourré.

Ce dernier coup de pinson fait à la petite semelle n’était pas trop du luxe avant la fête à la Noëlle (quelle dinde celle-là alors !) qui approche à grand pas de velours !

~ L’Odyssée d'(H)omar(d) / Octobre 2016

Note à Béné:
« On dit gare au gorille, mais gare à Gary Cooper
Le western moderne est installé dans le secteur »

~ Claude M’Barali / Prose Combat (1994)

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *